• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Revue de presse

Harvey, Irma, Maria : les Français vont-ils devoir payer ?

Publié par le , Mis à jour le 12/10/2017 à 10:49 , Source : BFM Business

Avec de nombreuses catastrophes naturelles en 2017 (ouragan, séisme, tempêtes), et par conséquent de nombreux dommages matériels et corporels, les compagnies d’assurance vont le ressentir dans leur budget.

Estimations des coûts de ces catastrophes naturelles

Scor, le réassureur français a récemment estimé le coût des ouragans Harvey, Irma et Mari et les séismes au Mexique représenteront un coût net de 430 millions d'euros au troisième trimestre. Pour le marché privé de l’assurance, l’estimation s’élève à 95 milliards de dollars.

Pour AIG, l’assureur américain, les trois gros ouragans devraient lui coûter jusqu'à 2 milliards de dollars après impôts, principalement en indemnisations.

Quelles conséquences pour les assurés ?

« Les assureurs et réassureurs vont réajuster leurs modèles de risque, ce qu'ils font de façon régulière. Il est probable qu'ils augmentent la probabilité d'évènements climatiques extrêmes sur la zone Caraïbes/sud des États-Unis, et ajustent les prix en conséquence dans la région, et cela inclut Saint-Martin et Saint-Barth » explique le directeur général d’Assurland.com Stanislas di Vittorio.

Le président de Meilleureassurance.com rajoute que la multiplication des catastrophes naturelles pousse « les réassureurs à augmenter leurs prix vis-à-vis des assureurs », ces derniers répercutant leur tarifs sur les assurés « pour ne pas perdre de l'argent ».

Les assurés de cette partie du monde devraient donc être impacté financièrement sur leurs primes d’assurance. Toutefois, Stanislas di Vittorio nuance : « La tempête a été telle sur ces deux îles que la matière assurable (le stock de maisons, NDLR BFMTV) a baissé du fait des destructions. Il y aura donc moins à réassurer à court terme ».

Et les assurés en métropole, vont-ils ressentir le cout de ces catastrophes sur leurs primes d’assurance ? Pour le DG d’Assurland.com, les potentielles augmentations en assurance habitation ne seront sûrement pas portées par les dernières catastrophes naturelles : « Le réchauffement climatique n'a pas eu d'impact clair sur la probabilité d'évènements climatiques extrêmes en France et donc il n'y aura pas d'incidence sur les prix en France métropolitaine des évènements du Texas et de la Floride ».

En d’autres termes, les éventuelles hausses de tarifs seront davantage liées aux événements climatiques subits par la France chaque année (inondations, hivers rudes entrainant des incendies, canicules provoquant des départs de feu, etc.)

http://bfmbusiness.bfmtv.com/votre-argent/les-assures-francais-vont-ils-subir-le-cout-des-dernieres-catastrophes-naturelles-1274728.html

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

COMPAREZ LES ASSURANCES