• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité Matmut

La Matmut couvre le 1er test européen de voitures autonomes sur routes ouvertes

Publié par le , Mis à jour le 04/10/2017 à 15:21

La Matmut assure les véhicules autonomes du « Rouen Normandy Autonomous Lab »

Si la commercialisation de la voiture autonome n’est pas pour aujourd’hui, constructeurs, équipementiers et acteurs de l’assurance automobile sont déjà à l’œuvre. Dernier exemple : ce projet de mobilité à la demande prévu dans la métropole de Rouen. Une première en Europe assurée par la Matmut ! Explications.

4 Renault ZOE 100 % autonomes

A côté des partenaires industriels Transdev, filiale de la Caisse des Dépôts ainsi que de Veolia et de Renault, l’on trouve le groupe Matmut qui participe donc au projet baptisé « Rouen Normandy Autonomous Lab ».

Présenté il y a quelques jours, ce service de mobilité à la demande apparaît comme une grande première européenne. Plus précisément, à l’issue d’une phase de tests, 5 engins électriques 100 % autonomes pourront au printemps 2018 être utilisés par les habitants de la métropole pendant 2 ans.

Ces véhicules autonomes réaliseront 3 boucles de 10 kilomètres au sein du Technopole du Madrillet avec 17 points d’arrêt où il sera possible de les commander en temps via une application.

Cette flotte de véhicules 100 % autonomes se composera de 4 Renault ZOE. Pour 2 de ces véhicules, la technologie embarquée est développée par Renault ; en revanche, pour les 2 autres voitures autonomes, elle est réalisée par Transdev, par les équipementiers Delphi et Esigelec ainsi que par des acteurs locaux.

Dès 2019, cette flotte de véhicules autonomes respectueux de l’environnement accueillera une navette équipée des technologies Transdev. Au total, cette opération nécessitera un investissement global de 11 millions d’euros, 60 % étant pris en charge par les acteurs privés dont un million d’euros pour la Matmut.

Le conducteur du véhicule responsable

Ce projet ambitieux doit permettre d’étudier le comportement des engins autonomes lorsqu’ils se trouvent sur la voie publique dans une situation de partage de la route.

Installé à Rouen, le groupe Matmut apporte son expertise en assurance sur ce projet. Directeur groupe au sein de la Direction Générale Adjointe (DGA) Production de la Matmut, Olivier Requin y voit l’occasion « d’aller au-delà du stade de la réflexion ».

En pratique, les véhicules disposeront d’abord d’un chauffeur inactif qui pourra intervenir si nécessaire. La formule d’assurance auto de la Matmut en tient compte puisqu’elle a été conçue selon les principes traditionnels reposant sur la responsabilité du conducteur du véhicule. Malgré la présence d’un chauffeur dans l’habitacle, Olivier Requin estime qu’il s’agit là d’un « terrain d’observation idéal en milieu urbain » pour l’étude des « comportements du véhicule autonome » et découvrir ses « réactions si aucun chauffeur n’était à bord ».

Dans le cadre de ce projet « Rouen Normandy Autonomous Lab », il faut aussi tenir compte de la valeur des véhicules autonomes. Ainsi, du fait de la technologie qu’ils embarquent, leur coût oscille entre 500 000 et 600 000 euros. Toutefois, Olivier Requin se veut rassurant car la vitesse est limitée à 50 kilomètres par heure dans la zone urbaine concernée.

Enfin, en tant que membre du groupe de travail « Automobile connectée » constitué au sein de la Fédération Française de l’Assurance (FFA), la Matmut devrait partager son expérience avec les autres acteurs de l’assurance. Ainsi, ce projet permettra d’alimenter la réflexion sur l’assurance des véhicules autonomes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES