• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Informations pratiques sur l'assurance

Qu'est-ce que l'orthoptie ?

Publié par le , Mis à jour le 27/06/2017 à 15:15

Découvrez les particularités de l'orthoptie pour les troubles de la vue

L’orthoptie consiste à dépister, analyser et traiter les troubles de la vision qu’ils soient fonctionnels, moteurs ou sensoriels. Tenant compte des besoins ainsi que des caractéristiques du profil de son patient, l’orthoptiste procède à une évaluation de ses capacités visuelles, réalise des examens d’exploration et propose un projet thérapeutique personnalisé. Coup de projecteur.


Quels sont les actes rendus nécessaire par l’orthoptie ?

Aux termes du décret n° 2016-1670 du 5 décembre 2016 relatif à la définition des actes d'orthoptie et aux modalités d'exercice de la profession d'orthoptiste, l’orthoptie donne lieu à des actes exploratoires, rééducatifs et réadaptatifs. Elle peut nécessiter l’emploi d’appareils pour le traitement de ces anomalies qui concernent la vue.

Le texte prévoit aussi que l'orthoptiste est autorisé à mener un « interrogatoire » et à recueillir des informations sur le patient ainsi que ses proches dans le strict respect du secret professionnel. En outre, la prise en charge au titre de l’orthoptie peut être accompagnée si nécessaire de conseils dispensés auprès de l’entourage du patient.

Notez enfin qu’au 1er janvier 2016, la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) a recensé 4 409 orthoptistes en France, plus de la moitié d’entre eux exerçant leur profession en libéral (ndlr : 65 %) et 54 % étant âgés de moins de 40 ans.

 

Quels sont les examens pratiqués par l’orthoptiste ?

L’orthoptiste est l’un de ces professionnels de santé que l’on peut rencontrer chez l’ophtalmologiste. Son intervention a lieu avant la consultation du médecin et il réalise diverses mesures et différents examens de la vision.

L’orthoptiste peut effectuer l’un ou plusieurs des examens suivants :

  1. L’acuité visuelle,
  2. La réfraction,
  3. L’adaptation et la manipulation des lentilles de contact,
  4. La mesure de la pression intra-oculaire,
  5. Des photos du fond de l’œil,
  6. Une tomographie à cohérence optique,…etc.

 

Eu égard au contexte marqué par un nombre moins élevé d’ophtalmologistes, une hausse du nombre des actes techniques et le vieillissement de la population nationale, on a assisté à une réorganisation de la filière visuelle. En pratique, les ophtalmologistes confient désormais la majorité des mesures de type technique à leurs confrères orthoptistes.

 

 

 

 

Quel rôle pour l’orthoptiste en matière de rééducation ?

De manière historique, l’orthoptiste prend en charge les pathologies suivantes :

  • Les déséquilibres oculaires,
  • Les strabismes,
  • Les amblyopies,
  • Les nystagmus,
  • Les céphalées,
  • Les douleurs oculaires,
  • Les problèmes de mise au point,
  • La vision floue,
  • La vision double.

 

Au fil du temps, l’orthoptiste a été amené à réaliser des bilans orthoptiques spécifiques tenant compte de la problématique du patient :

  • Un bilan de la basse vision,
  • La malvoyance,
  • Des troubles neurovisuels,
  • Des troubles de l’apprentissage,
  • Des troubles posturaux,…etc.

 

Quel rôle pour l’orthoptiste en matière de réadaptation ?

L’orthoptiste est responsable des patients qui souffrent d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et qui sont plus largement atteints d’une basse vision, qu’il s’agisse d’un glaucome ou d’une rétinopathie diabétique, de troubles neurovisuels ou des conséquences neuro-ophtalmologiques de pathologies plus générales.

Cela recouvre de nombreuses maladies neurodégénératives comme la sclérose en plaques (SEP), les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou encore la maladie de Parkinson.

Il arrive que l’orthoptiste prenne également part à des projets d’adaptation à la scolarisation pour les enfants en collaboration avec l'Education Nationale. Il échange alors avec les professionnels de santé, les enseignants et les établissements concernés.

 

Comment consulter un orthoptiste ?

Pour consulter un orthoptiste, il existe trois moyens :

  • A la suite d’une ordonnance du médecin généraliste, de l’ophtalmologiste, du pédiatre, du neurologue,…etc.,
  • Par voie de protocole organisationnel conclu entre un orthoptiste et un ophtalmologiste appartenant au même établissement de santé,
  • En cas d’urgence et en l’absence d’un médecin, l’orthoptiste est autorisé à accomplir les premiers actes de soins requis en orthoptie.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES